Les approches de l’amour et du baiser – Louis ARAGON

alexandra

Elle s’arrête au bord des ruisseaux

Elle chante

Elle court

Elle pousse un long cri vers le ciel

Sa robe est ouverte sur le paradis

Elle est tout à fait charmante

Elle agite un feuillard au dessus des vaguelettes

Elle passe avec lenteur sa main blanche sur son front pur

Entre ses pieds fuient les belettes

Dans son chapeau s’assied l’azur

[Le Mouvement perpétuel]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s