L’irréel

ombrelle - l'irel

Continents à la dérive
Qui m’aime me suive
Gouffres avides
Tendez-moi la main

Rêves et ravins
Règlent nos moulins
Calent nos chagrins

Le temps écrit sa musique
Sur des portées disparues
Et l’orchestre aura beau faire pénitence

Un jour j’irai vers l’irréel
Tester le matériel
Voir à quoi s’adonne
La madone

Un jour j’irai vers une ombrelle
Y seras-tu ?
Y seras-tu ?
Y seras-tu ?

Continents à la dérive
Une vague idée me guide
C’est l’heure où je me glisse
Dans les interstices
À l’article de l’amour
Je redeviendrai l’enfant terrible
Que tu aimais

Un jour j’irai vers l’irréel
Un jour j’irai vers une ombrelle
Y seras-tu ?
Y seras-tu ?
Y seras-tu ?
Y seras-tu ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s